16 octobre 2007

Dies Irae

medium_knowledge_against_prisonAujourd'hui, ma classe de terribles a de nouveau fait des siennes; à vrai dire pas toute la classe mais toujours la même bande d'irréductibles élèves qui ignorent les retenues et les punitions sous prétexte qu'ils sont tous internes et que de toute façon ils s'ennuient au Lycée et qu'à la limite c'est presque les occuper que de leur trouver du travail supplémentaire...
Mais, chose promise, chose due, j'avais aujourd'hui rendez-vous avec le père de B***, le pire des troublions de cette classe; lequel père fut fort surpris d'apprendre le comportement de sa progéniture qu'il croyait blanche comme neige ... jusqu'à mon appel ! L'enfant roi n'en menait pas large : recroquevillé sur sa chaise, l'œil penaud, cherchant l'inspiration dans les reflets de sa chevalière, il marmonnait des "ouai, j'parle pas toujours, y a des fois où j'dis rien", des "c'est pas toujours moi qui commence" ou des "mais les autres ils rient aussi" et autres inepties du même genre. Mais, au bout de longues heures de palabres et de négociation, nous avons convenus de suivre le charmant bambin de très près à l'avenir : d'une part sera mis en place un cahier de suivi dans lequel sera mentionné, jour après jour, le comportement du dit gardé à vue ; d'autre part B*** sera placé en résidence surveillé au premier rang (si possible à une table isolée) ... et enfin il ne lui sera plus pardonné aucun écart de comportement (à la moindre incartade, c'est l'exclusion de cours !).

Espérons qu'avec ce régime de faveur, il se tienne à carreaux !!! ... suite au prochain épisode.

Posté par Petrus001 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dies Irae

Nouveau commentaire